Le Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques de l'Université de Cergy-Pontoise forme des spécialistes en ingénierie spatiale et territoriale. Il est centré sur les préoccupations croissantes pour la gestion des risques et de l’environnement urbain sur le long terme, dans la perspective de l’aménagement urbain durable. Il vise à donner aux étudiants les compétences pour mettre les outils de la géomatique au service des thématiques de l’environnement urbain et des risques naturels et technologiques.

Des outils au service du diagnostic, de l’aménagement et de la prospective territoriale

L’originalité de cette formation est d’associer cartographie, gestion de bases de données, analyse de données, SIG, géoweb, télédétection, webmapping, modélisation, 3D et systèmes complexes aux thématiques de l’environnement urbain et des risques naturels et technologiques. Le master croise enseignements théoriques et pratiques, expérience des enseignants, des chercheurs et des professionnels, pour proposer l’approche territoriale de la géographie à ces nouveaux défis.

Une double compétence offrant de nombreux débouchés

Ce master débouche sur la maîtrise de toute la chaîne de traitement de l’information géospatiale et des problématiques de la gestion durable des villes. Il répond aux besoins croissants des collectivités territoriales et des services déconcentrés de l’État. Cette double compétence est aussi recherchée par les agences d’urbanisme, les bureaux d’étude, les entreprises de services urbains, les agences de conseil, de géomarketing et de sondage, tout comme les laboratoires de recherche publics et privés.

Formation initiale – continue – alternance – apprentissage

Le master est ouvert aux étudiants en géographie, aménagement, urbanisme, économie et sciences politiques, ayant de solides bases dans les outils informatiques (bureautique, cartographie, statistique). Il peut être suivi en formation initiale, en formation continue, contrat pro et en alternance, en partenariat avec le Centre de Formation des Apprentis SACEF. Le master propose une spécialisation progressive sur deux ans avec des mises en situation professionnelle réelle et des stages obligatoires, en accordant une place privilégiée à l’utilisation des logiciels libres.

Georezo  Joomla!   libreoffice logo Rstats  qgis netlogo  PostGIS

 

 

 

Carte des apprenti.e.s 2017-2018

Cette année encore, le Master Géomatique envoie des apprentis en mission dans toute l'Île de France, auprès de partenaires publics, para-publics et privés. 

 

Story Map du Workshop à Londres 2017

rhul2017.pngstorymap2017

Cette année, les M2 de la promotion 2016-2017 ont eu à travailler en partenariat avec les étudiant.e.s du MSc Geopolitics & Security de la Royal Holloway University of London sur le thème de la sécurisation de la Gay Pride de Londres. Après plusieurs mois de préparation, et une semaine intensive de travail en commun, ils ont rendu leurs résultats sous forme d'une story map, présentée à l'équipe pédagogique franco-britannique, ainsi qu'à des membres de la Metropolitan Police of London invités pour l'occasion.

Elle est désormais visible ici.

 

2 diplômé.e.s du Master Géomatique financés pour poursuivre en thèse !

keep calm i m phd studentLaura Louman (diplômée du Master - promotion 2016-2017) et Victor Santoni (diplômé du Master - promotion 2015-2016) ont tous deux étés élus à des financements de thèse pour les trois années qui viennent ! Toutes nos félicitations à eux !

Une très bonne nouvelle pour le Master et pour le laboratoire MRTE où ils seront accueillis !

On attend avec impatience d'en savoir plus sur leurs sujets respectifs de travail, et d'avoir de nouveaux travaux de leur part à publier !

Le Master Géomatique au Congrès de l'association étasunienne des géographes à Boston

AMBOSHomePSlideShow.gifjsessionidabnCIPEdUuxcUfnf1RLa communauté du Master Géomatique est de nouveau représentée au Congrès de l'association des étasunienne de géographes, la plus grande conférence de géographie et de géomatique au monde. Elle a lieu cette année à Boston, du 5 au 9 avril 2017, avec près de 10 000 participant.e.s, des centaines de sessions, de panels de discussions, de présentations de posters, d'expéditions de terrain, une intervention de David Harvey et une autre de Noam Chomsky, etc. Un des trois thèmes à l'honneur cette année a trait directement à la géomatique : Uncertainty and Context in Geography and GIScience.

7 étudiant.e.s et enseignant.e.s du Master interviennent :

- mercredi 5 avril 2017 à 8h : Jean-Baptiste Frétigny, Migrants in the air: mobility regimes and practices between hierarchies and diversity (session Addressing the Diversification and Stratification of Migration in the 21st Century)

- jeudi 6 avril 2017 à 11h, Samuel Rufat, Validating Social Vulnerability Models and Measurements (session Validating Social Vulnerability Models and Measurements)

- vendredi 7 avril à 8h30, Chloé Bordes, Anticipating urban pressure on the energy network for a better mediation between urban planning actors and energy networks actors (session Uncertainty in Spatial Patterns)

- vendredi 7 avril 2017 à 10h20, Didier Desponds, From 1990 to 2010, measuring the social segregation in order to evaluate the consequences of social-mix policy. The case of the Urban Unit of Paris (session Spatial Inequality, Justice and Policy I: Eurasia)

- vendredi 7 avril à 14h, Marion Ménard, The future of infrastructures, between quality of geospatial data and uncertainty: how safe can be for the massive geo-referencing of a network? (session Big data and data privacy)

- samedi 8 avril 2017 à 10h, Alexis Blondela, Changing the Understanding of Decision Makers On Sustainable Mobilities: Building a Qualitative GIS of Cycling (session Applied Mobilities in the Age of Uncertainty, Risk and Sustainability)

- samedi 8 avril à 17h40, Lukas Frank, Floods and 3D geovisualizations (Jeanne X. Kasperson Session 2)