Le Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques de l'Université de Cergy-Pontoise forme des spécialistes en ingénierie spatiale et territoriale. Il est centré sur les préoccupations croissantes pour la gestion des risques et de l’environnement urbain sur le long terme, dans la perspective de l’aménagement urbain durable. Il vise à donner aux étudiants les compétences pour mettre les outils de la géomatique au service des thématiques de l’environnement urbain et des risques naturels et technologiques.

Des outils au service du diagnostic, de l’aménagement et de la prospective territoriale

L’originalité de cette formation est d’associer cartographie, gestion de bases de données, analyse de données, SIG, géoweb, télédétection, webmapping, modélisation, 3D et systèmes complexes aux thématiques de l’environnement urbain et des risques naturels et technologiques. Le master croise enseignements théoriques et pratiques, expérience des enseignants, des chercheurs et des professionnels, pour proposer l’approche territoriale de la géographie à ces nouveaux défis.

Une double compétence offrant de nombreux débouchés

Ce master débouche sur la maîtrise de toute la chaîne de traitement de l’information géospatiale et des problématiques de la gestion durable des villes. Il répond aux besoins croissants des collectivités territoriales et des services déconcentrés de l’État. Cette double compétence est aussi recherchée par les agences d’urbanisme, les bureaux d’étude, les entreprises de services urbains, les agences de conseil, de géomarketing et de sondage, tout comme les laboratoires de recherche publics et privés.

Formation initiale – continue – alternance – apprentissage

Le master est ouvert aux étudiants en géographie, aménagement, urbanisme, économie et sciences politiques, ayant de solides bases dans les outils informatiques (bureautique, cartographie, statistique). Il peut être suivi en formation initiale, en formation continue, contrat pro et en alternance, en partenariat avec le Centre de Formation des Apprentis SACEF. Le master propose une spécialisation progressive sur deux ans avec des mises en situation professionnelle réelle et des stages obligatoires, en accordant une place privilégiée à l’utilisation des logiciels libres.

Georezo  Joomla!    libreoffice logo Rstats  qgis netlogo  PostGIS

 

 

 

Journal de Bord : Workshop 2015

Lundi 2 Février soir : Rendez-vous à 17h à la gare du Nord, direction Londres par l’Eurostar.

Après un peu plus de deux heures passés dans le train, arrivée à la gare de Saint-Pancras. Un petit trajet en transports en commun nous permet d’atteindre l’hôtel Saint-Giles (Feltham) où nous attend une bonne nuit de sommeil avant la rencontre avec les étudiants anglais le lendemain. Mardi 3 Février matin : Arrivée à 9h00 sur le magnifique campus de la Royal Holloway, établissement prestigieux où nous attendent la promotion spécialisée en Géopolitique. Après une première prise de contact entre étudiants/professeurs de chaque université, et un premier briefing sur les principaux objectifs à atteindre durant ce workshop, nous assistons à deux présentations successives. - La première effectuée par un représentant de la Met (la police métropolitaine de Londres) qui travailla à la sécurisation du site olympique durant les Jeux de Londres en 2012. Cette présentation fut davantage axée sur des problématiques de sécurisation physique d’un site par des forces de l’ordre. - Par la suite, une seconde présentation se focalisant sur les problématiques de dispositif intelligent pour répondre à une menace, et notamment les méthodes de surveillance via internet et les réseaux sociaux. Mardi 3 Février après-midi : Après avoir mangé avec nos collègues anglais sur le campus, nous reprenons le travail jusqu’à 16h. Au programme, la répartition des tâches entre les différents groupes formés : - Le groupe relations publiques et relations avec les médias. - Le groupe gestion de l’ordre public et des protestations citoyennes. - Le groupe contre-terrorisme. - Le groupe gestion des risques naturels. - Le groupe transversal chargé de la coordination entre tous les groupes. Nous profitons de notre soirée pour aller nous détendre au coeur de Londres, et pour visiter les principaux sites touristiques pour ceux qui le souhaitent. Mercredi 4 Février matin : Le mercredi est destiné à la découverte du terrain. Nous avons rendez-vous à Stratford, au niveau du site olympique avec nos collègues anglais afin de nous familiariser avec notre terrain d’étude et de collecter l’ensemble des informations dont nous avions besoin. Chaque groupe, muni d’un trimble, a donc parcouru les différentes zones stratégiques de notre terrain d’étude tout au long de la matinée. Nous nous sommes ensuite rejoint au sein du centre commercial pour partager un repas tous ensemble. Mercredi 4 Février après-midi : A 14h, nous avons rendez-vous avec le représentant de la police métropolitaine sur le site olympique pour effectuer un parcours commenter : en arpentant le site, il nous a délivré son analyse sur son expérience de sécurisation d’un site, nous donnant des clés sur les dispositifs à mettre en place. Après ces deux heures, nous avons encore eu l’opportunité pour les groupes le souhaitant de retourner compléter notre visite. Par la suite, nous avons eu le plaisir de dîner au restaurant avec nos collègues anglais dans le centre de Londres, pour parler de nos expériences de terrain et évidemment de bien d’autres choses. Jeudi 5 Février : Nous travaillons toute la journée dans les locaux de la Royal Holloway en compagnie des étudiants anglais pour proposer le lendemain des présentations complètes et pertinentes. Nous nous répartissons en groupes de travail pour une longue journée de travail mélangeant considérations théoriques et travail sur les Systèmes d’Information Géographique. Si la collaboration s’avère parfois compliquée à mettre en oeuvre, elle nous permet de nous confronter à des méthodes de travail différentes des nôtres. La journée se prolonge et nous finalisons (quasiment) nos présentations à 18h30 pour nous rendre à un repas prévu avec tous les participants du workshop dans un restaurant à proximité du campus. Après cette soirée sympathique, nous rentrons à l’hôtel pour une dernière nuit à paufiner nos travaux. Vendredi 6 Février Matin : C’est enfin le grand jour pour les présentations ! Après une dernière heure de travail, nous débutons nos présentations à 10h devant l’ensemble du corps professoral des deux universités, ainsi que devant les intervenants extérieurs. Chaque présentation dure environ une demi-heure, et chacun vient expliquer la démarche qu’à choisi d’adopter son groupe, en anglais. La parole se répartit de manière plus ou moins fluide entre les participants selon les groupes, et les cartes défilent pour illustrer les stratégies adoptées par chacun des groupes de travail. Après près de 3h de présentations, nous obtenons un retour général sur nos prestations de la part des enseignants. Nous remercions alors nos hôtes de leur accueil et posons pour une photo de groupe devant l’enceinte de la Royal Holloway. Nous nous dirigeons alors vers le centre de Londres pour un dernier repas entre étudiants et arrivons à la gare Saint Pancras aux environs de 17h pour reprendre l’Eurostar direction Paris. (Photos à venir …). (Photos à venir …).

Workshop Royal Holloway University of London

Royal Holloway, University of London

Du 2 au 6 février 2015 les étudiants de M2 du Master Géomatique font un nouveau workshop en commun avec les étudiants du Master Geopolitics & Security de la Royal Holloway, University of London sur le campus de London Egham.

Cette année, le scénario porte sur l'organisation de la Conférence des Nations Unies sur le Climat COP21. En raison de grèves, d'intempéries et d'alertes attentat, le sommet ne peut se tenir au Bourget et doit être déplacé à Londres (ceci est un exercice). Le plan B consiste à déplacer le sommet au Parc Olympique de Londres malgré les mencaes d'attentats et d'inondations (this is a drill).

Lire la suite

Une insertion professionnelle à nouveau remarquée dans la presse

UCP insertion professionnelle« Les universités bien ancrées dans leurs écosystèmes socio-économiques obtiennent de très bons résultats » comme l'Université de Cergy-Pontoise note Libération.

L'Université de Cergy-Pontoise est au deuxième rang en France pour l'insertion professionnelle des diplômés d'un Master en Sciences Humaines et Sociales (96%) souligne VOnews.

Et EducPros montre qu'au sein de ces excellents résultats en SHS, ce sont les masters pro en géographie qui offrent les meilleurs salaires à la sortie.

Lire la suite

Open Street Map France

gael musquet OSMGaël Musquet aka @RatZillaS, président de OSM France et chaudronnier à La Fonderie, Agence numérique de la Région Île-de-France, viendra dans nos locaux faire une intervention exceptionnelle pour partager son expérience de la cartographie collaborative et libre.

Le mardi 18 novembre 2014, il proposera de 14h à 18h un panorama d'OSM, des outils et des enjeux de la cartographie collaborative, des logiciels libres et de l'ouverture des données. Son intervention sera suivie d'échanges privilégiés avec les étudiants du master.

Retrouver sa présentation du projet Crisis Camp Paris le 24 avril 2014 à l'occasion de la Conférence de Paris sur l'Open Data et l'Open Government:

Lire la suite