SIG Qualitatif 2015

Affichages : 1870

Les étudiants du M1 Géomatique de la promotion 2014-2015 ont travaillé sur la question de l’attractivité du territoire de Cergy-Pontoise. Les résultats des enquêtes et analyses constituent l’occasion de développer les SIG qualitatifs suivants.

Cergy-Pontoise dans le monde / Le monde à Cergy-Pontoise

de Maxime Guillemain, Rémi Mayou, Loïc Touron

mondeLa Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) vue par le monde et le monde vu dans la CACP. Voici les deux thèmes qui sont représentés dans deux applications web.La première application a pour objectif de montrer la visibilité de la CACP par la presse internet venant des pays membres de l’Union Européenne (ainsi que la Suisse et la Norvège). La première carte, à l’échelle européenne, représente les pays qui mentionnent  le plus l’agglomération Cergyssoise. Elle offre la possibilité d’avoir les détails pour chaque article.La deuxième carte de l'application est un zoom sur l’intercommunalité dans lequel les lieux mentionnés dans les différents articles sont précisément localisés. Pour chaque lieu, sont indiquées sur la carte les principales expressions, présentes dans les articles, les caractérisant.

La deuxième application représente les restaurants de cuisines du monde de la communauté d’agglomération. Sur cette webmap, sont localisés ces principaux restaurants avec leur description avec des détails sur la manière dont la devanture ou le nom font références au pays ciblé. De plus, suite à des entretiens réalisés, certains établissements sont mis en valeurs en fonction de leur popularité.  

 4 mots

de Léo Brisot, Gaël Kerfendal, Victor Santoni

img 4motsL’application web « 4mots » est une carte interactive qui sert de support à la variable « 4 mots » de l’indicateur d’obsolescence des équipements de l’agglomération. Avec une zone d’étude qui s’étend de L’ESSEC à la gare de Pontoise, autour du boulevard du Port et du boulevard de l’Hautil à Cergy, elle a pour vocation de décrire plus en profondeur les 16 équipements qui la composent.

En y ajoutant les 4 mots les plus utilisés par les utilisateurs pour décrire les équipements [par l'intermédiaire d'une enquête par questionnaire], on obtient des résultats qui dépassent les  indicateurs chiffrés conventionnels pour se tourner vers la dimension qualitative. Les mots reliés entre eux permettent de mettre en évidence des liens qui n’apparaissent pas d’habitude entre les équipements.

 

Cadre de vie, environnement et patrimoine dans la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise

de Maxime Bricout, Kevin Chalots, Louis de Bermingham

CACPLes applications développées portent sur le thème du rôle de l’environnement urbain pour l’attractivité économique de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise.

Ces WebMap proposent des approches innovantes permettant de mieux prendre en compte des éléments structurants la communauté d’agglomération tels que les grands boulevards ou encore les espaces verts, et ainsi, la perception que l'on a de ceux-ci.
Notre étude s’est aussi intéressée aux expériences et représentations du territoire par les acteurs de la CACP ainsi qu’à celles des étudiants de la promotion.

 

Représentations et images du territoire

de Mustapha Dedja, Victor Le Gall, Guillaume Prunt, Timothée Rosier

capEn travaillant sur le marketing du territoire de l’agglomération de Cergy-Pontoise, nous avons analysé commune par commune les discours et les images qu’elles produisent pour faire leur « publicité ». Cette application permet de voir de façon efficace les stratégies de marketing territorial développées au sein de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise.

Nous avons dégagé de cette analyse une seconde application, en prenant appui sur les commentaires du site ville-ideale.com, qui pointent en particulier des zones délaissées par la communication marketing officielle, et qui souffrent d'une mauvaise image auprès des habitants.

 

 

L’économie sociale et solidaire à Cergy-Pontoise

de Leslie Chang Roque Ling, Marine Mazzucco, Apolline Rohard, Mélanie Vallui

iimage groupe5Dans ce projet, nous avons traité l’attractivité de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) en abordant trois thématiques : la gouvernance, l’économie sociale et solidaire, et l'innovation sociale.

Pour enrichir ce projet, nous avons créé un SIG qualitatif qui répertorie l’ensemble des données que nous avons collectées à travers des entretiens auprès d'acteurs locaux, sur la thématique de l’économie sociale et solidaire. Il s'agit d'une forme d'entreprendre basée sur les liens sociaux qui joue un rôle prépondérant dans l’activité économique de Cergy-Pontoise. Il nous a semblé cohérent et intéressant d’illustrer ce système « immatériel » basé sur des relations économiques et sociales, en réalisant trois cartographies qualitatives. Ces différentes cartes complémentaires matérialisent et qualifient le réseau d'acteurs qui constituent l’économie sociale et solidaire de Cergy-Pontoise.

Liens : webmap, mind-map interactive, réseaux sociaux des acteurs de l'ESS.

Cérémonie de remise des diplômes

Affichages : 1347

diplomes 2014 2Le samedi 7 mars 2015, l'Université de Cergy Pontoise organise la cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2014.

Cette journée, à la fois solennelle et festive, va marquer une étape décisive en clôturant un cursus riche en apprentissages, rencontres et découvertes.

Le programme de la journée sur u-cergy.fr

Les diplôme du Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risque seront remis à partir de 16h dans l'Amphithéâtre A. Grégoire des Chênes 1.

Laissez vos impressions tout au long de la journée à #diplomesucp, pour construire un mur de tweets diffusé en temps réel sur écran.

diplomes 2014 1 diplomes 2014 4
diplomes 2014 3 diplomes 2014 5

La géomatique face aux crises

Affichages : 2969

la geomatique face aux crisesLe Master Géomatique organise une journée d'étude La géomatique face aux situations de crise le mardi 3 mars 2015 à l'Université de Cergy-Pontoise.

Articulant des interventions d'étudiants, de professionnels de la géomatique, d'associatifs, et d'enseignants-chercheurs, cette journée d'étude vise à mettre en question les usages des techniques de l'information géographique pour la gestion (amont, pendant et aval) des crises. Seront notamment discutés les apports des dispositifs participatifs, la place des données ouvertes, le type même de données à collecter et à représenter en relation avec la thématique.

Lire la suite

Journal de Bord : Workshop 2015

Affichages : 1523

Lundi 2 Février soir : Rendez-vous à 17h à la gare du Nord, direction Londres par l’Eurostar.

Après un peu plus de deux heures passés dans le train, arrivée à la gare de Saint-Pancras. Un petit trajet en transports en commun nous permet d’atteindre l’hôtel Saint-Giles (Feltham) où nous attend une bonne nuit de sommeil avant la rencontre avec les étudiants anglais le lendemain. Mardi 3 Février matin : Arrivée à 9h00 sur le magnifique campus de la Royal Holloway, établissement prestigieux où nous attendent la promotion spécialisée en Géopolitique. Après une première prise de contact entre étudiants/professeurs de chaque université, et un premier briefing sur les principaux objectifs à atteindre durant ce workshop, nous assistons à deux présentations successives. - La première effectuée par un représentant de la Met (la police métropolitaine de Londres) qui travailla à la sécurisation du site olympique durant les Jeux de Londres en 2012. Cette présentation fut davantage axée sur des problématiques de sécurisation physique d’un site par des forces de l’ordre. - Par la suite, une seconde présentation se focalisant sur les problématiques de dispositif intelligent pour répondre à une menace, et notamment les méthodes de surveillance via internet et les réseaux sociaux. Mardi 3 Février après-midi : Après avoir mangé avec nos collègues anglais sur le campus, nous reprenons le travail jusqu’à 16h. Au programme, la répartition des tâches entre les différents groupes formés : - Le groupe relations publiques et relations avec les médias. - Le groupe gestion de l’ordre public et des protestations citoyennes. - Le groupe contre-terrorisme. - Le groupe gestion des risques naturels. - Le groupe transversal chargé de la coordination entre tous les groupes. Nous profitons de notre soirée pour aller nous détendre au coeur de Londres, et pour visiter les principaux sites touristiques pour ceux qui le souhaitent. Mercredi 4 Février matin : Le mercredi est destiné à la découverte du terrain. Nous avons rendez-vous à Stratford, au niveau du site olympique avec nos collègues anglais afin de nous familiariser avec notre terrain d’étude et de collecter l’ensemble des informations dont nous avions besoin. Chaque groupe, muni d’un trimble, a donc parcouru les différentes zones stratégiques de notre terrain d’étude tout au long de la matinée. Nous nous sommes ensuite rejoint au sein du centre commercial pour partager un repas tous ensemble. Mercredi 4 Février après-midi : A 14h, nous avons rendez-vous avec le représentant de la police métropolitaine sur le site olympique pour effectuer un parcours commenter : en arpentant le site, il nous a délivré son analyse sur son expérience de sécurisation d’un site, nous donnant des clés sur les dispositifs à mettre en place. Après ces deux heures, nous avons encore eu l’opportunité pour les groupes le souhaitant de retourner compléter notre visite. Par la suite, nous avons eu le plaisir de dîner au restaurant avec nos collègues anglais dans le centre de Londres, pour parler de nos expériences de terrain et évidemment de bien d’autres choses. Jeudi 5 Février : Nous travaillons toute la journée dans les locaux de la Royal Holloway en compagnie des étudiants anglais pour proposer le lendemain des présentations complètes et pertinentes. Nous nous répartissons en groupes de travail pour une longue journée de travail mélangeant considérations théoriques et travail sur les Systèmes d’Information Géographique. Si la collaboration s’avère parfois compliquée à mettre en oeuvre, elle nous permet de nous confronter à des méthodes de travail différentes des nôtres. La journée se prolonge et nous finalisons (quasiment) nos présentations à 18h30 pour nous rendre à un repas prévu avec tous les participants du workshop dans un restaurant à proximité du campus. Après cette soirée sympathique, nous rentrons à l’hôtel pour une dernière nuit à paufiner nos travaux. Vendredi 6 Février Matin : C’est enfin le grand jour pour les présentations ! Après une dernière heure de travail, nous débutons nos présentations à 10h devant l’ensemble du corps professoral des deux universités, ainsi que devant les intervenants extérieurs. Chaque présentation dure environ une demi-heure, et chacun vient expliquer la démarche qu’à choisi d’adopter son groupe, en anglais. La parole se répartit de manière plus ou moins fluide entre les participants selon les groupes, et les cartes défilent pour illustrer les stratégies adoptées par chacun des groupes de travail. Après près de 3h de présentations, nous obtenons un retour général sur nos prestations de la part des enseignants. Nous remercions alors nos hôtes de leur accueil et posons pour une photo de groupe devant l’enceinte de la Royal Holloway. Nous nous dirigeons alors vers le centre de Londres pour un dernier repas entre étudiants et arrivons à la gare Saint Pancras aux environs de 17h pour reprendre l’Eurostar direction Paris. (Photos à venir …). (Photos à venir …).

Workshop Royal Holloway University of London

Affichages : 2363

Royal Holloway, University of London

Du 2 au 6 février 2015 les étudiants de M2 du Master Géomatique font un nouveau workshop en commun avec les étudiants du Master Geopolitics & Security de la Royal Holloway, University of London sur le campus de London Egham.

Cette année, le scénario porte sur l'organisation de la Conférence des Nations Unies sur le Climat COP21. En raison de grèves, d'intempéries et d'alertes attentat, le sommet ne peut se tenir au Bourget et doit être déplacé à Londres (ceci est un exercice). Le plan B consiste à déplacer le sommet au Parc Olympique de Londres malgré les mencaes d'attentats et d'inondations (this is a drill).

Lire la suite